top of page

La publication des appels d'offres : le BOAMP (Bulletin officiel des annonces de marchés publics)

Dernière mise à jour : 19 juil. 2023

Depuis la dématérialisation des marchés publics en 2018, il existe de nombreux outils sur lequel on peut retrouver les appels d'offres publics, et parmi eux, l'un des plus importants est la plateforme de publicité éditée par l'Etat : le BOAMP


Le Bulletin officiel des Annonces des Marchés Publics (BOAMP), disponible sur le site boamp.fr, diffuse les avis d’appels publics à la concurrence (AAPC) nationaux et européens, les avis de concession, les avis d’attribution mais également des contrats de partenariat public-privé et des avis divers (par exemple les publications relatives au choix des organismes de référence par l’employeur dans le cadre de la participation au financement de la protection sociale complémentaire de leur personnel) lancés par l’État, l’armée, les collectivités territoriales et leurs établissements publics, et dont la valeur excède 90 000 €.


Une diffusion d’un avis de marché au BOAMP est obligatoire légalement pour tous les marchés dont le montant est supérieur aux seuils européens. Ces seuils varient selon les secteurs, et sont de 140 000 € HT pour les marchés publics de fournitures et de services passés par des autorités publiques centrales, 215 000 € HT pour les marchés publics de fournitures et de services passés par des pouvoirs adjudicateurs sous-centraux, et 5 382 000 € HT pour les marchés publics de travaux.


En dessous de ces seuils, une publication reste obligatoire au BOAMP ou dans un journal habilité à recevoir des annonces légales. Pour les marchés à procédure adaptée (MAPA) inférieurs à 90 k€ HT, l’acheteur public a le choix des supports qu’il utilisera pour assurer la publicité de ses marchés. Le BOAMP n’est donc pas exhaustif en ce qui concerne les appels d’offres publics, et en laisse une bonne partie de côté, alors même qu'ils sont loin d'être négligeables. Pour trouver ces appels d'offres dispersés sur les très nombreuses autres plateformes acheteurs, il sera nécessaire de passer par un outil de veille commerciale pour les marchés publics tel que Nukema.







12 vues0 commentaire

コメント


bottom of page